Home A LA UNE Grand Format: les 30 ans de l’ASH. Retour sur les temps forts...

Grand Format: les 30 ans de l’ASH. Retour sur les temps forts des 3 jours de festivités, de retrouvailles, de communion. Les témoignages des anciens présidents, des anciens montpelliérains….Reportage

Certains sont arrivés à Montpellier en 1978, d'autres en 1983, 1984.... Quelques années plus tards en 1989, dans leur petite chambre d'étudiants, ils ont décidé de créér l'Association des Sénégalais de l'Hérault. Et pour les 30 ans de l ' ASH, ils étaient presque tous là pour célébrer cet anniversaire. Reportage de notre envoyé spécial à Montpellier Ibra Khady Ndiaye

322
0

Grand Format: les 30 ans de l’ASH. Retour sur les temps forts des 3 jours de festivités, de retrouvailles, de communion. Les témoignages des anciens présidents, des anciens montpelliérains…. Certains sont arrivés à Montpellier en 1978, d’autres en 1983, 1984…. Quelques années plus tards en 1989, dans leur petite chambre d’étudiants, ils ont décidé de créér l’Association des Sénégalais de l’Hérault. Et pour les 30 ans de l ‘ ASH, ils étaient presque tous là pour célébrer cet anniversaire. Des festivités qui se sont déroulés sur trois jours avec plusieurs tempq forts: débats, dîner de gala, brunch, Théâtre … Pour ces 30 bougies, l’ ASH a mis la barre très haute avec plusieurs invités de marque comme Pape Diouf, l’ancien Président de l’ Olympique de Marseille, le Médiateur de la République du Sénégal Maître Alioune Badara CISSE, Nicole Liza conseillère municipale representant le maire de Montpellier Phillipe Saurel, Monsieur Mickaël Delafosse conseiller départemental représentant Le Président du Département Kleber Mesquida, Hussein Bourgi conseiller régional représentant la Présidente de Region Carole Delga, Sauveur Tortorici Conseiller municipal et départemental en charge des cultures de la Méditerranée, Mamadou Diouf PDHG de sens digital, Clare Hart Presidente de la Fondation Agir contre l’exclusion Occitanie. Il y avait également les présences de Patrice Ndiaye, Maître de Conférences en Droit Public Montpellier 1 Vice- Directeur aux relations Internationales, du Professeur Samba Thiam, Agrégé des Facultés de Droit, Avocat à la Cour, Directeur de l’ IPH ( Instiut des Droits de l’ Homme et de la Paix) de Maître Sanoussy Cissé, Avocat à la Cour, Mamour Seck President D’Exotania, Charles Gueye professeur d’universités à Lyon en mangement sportif, Axel Nguema Edou Président du Syndicat des footballeurs gabonnais et son Vice-Président Remy Ebanega, Thieno Ba Professeur D’université Paneliste entreprenariat…. À voir également: – L’intégralité du débat du samedi 29 juin 2019: 30 ans de l’Association des Sénégalais de l’Hérault (ASH): Retrouvez l’intégralité du débat pour tout savoir sur le droit des étudiants, le changement de statut, la naturalisation, la coopération en quatre parties. https://www.iknews.net/2019/07/01/30-… – La pièce de théâtre Njel, Aube à Thiaroye écrite par Aïcha Euzet représentée lors du brunch https://youtu.be/uaNufMAfFno – l’intégralité du dîner débat à Gramont: ( à venir) – le Brunch…. (à venir) Ibra khady Ndiaye , envoyé spécial IKNEWS à Montpellier

 

 

À voir également:

– L’intégralité du débat du samedi 29 juin 2019: 30 ans de l’Association des Sénégalais de l’Hérault (ASH): Retrouvez l’intégralité du débat pour tout savoir sur le droit des étudiants, le changement de statut, la naturalisation, la coopération en quatre parties. https://www.iknews.net/2019/07/01/30-…

 

– La pièce de théâtre Njel, Aube à Thiaroye écrite par Aïcha Euzet représentée lors du Brunch:

Njel aube à Thiaroye écrite par Aïcha EuzetUne pièce de théâtre qui revient sur l’histoire tragique des tirailleurs sénégalais du camp de Thiaroye en 1944.Aïcha Euzet l’auteure de la pièce de Théâtre résume son oeuvre en ces lignes: « NJËL, Aube à Thiaroye invoque les tirailleurs sénégalais massacrés à Thiaroye le 1er décembre 1944. Ces hommes, après avoir combattu pour la France, sont rapatriés à Dakar et mis dans un camp de transit à Thiaroye-sur-mer. Ils attendent leur argent et réclament leurs droits mais ils finissent mitraillés par l’armée coloniale française. Les archives sur ce massacre ont toutes été falsifiées et jusqu’à présent l’état français n’a pas reconnu son crime. J’entre dans cette Histoire par mon histoire personnelle, celle d’une petite blanche musulmane vivant a Thiaroye. Cette situation particulière, à la limite entre deux cultures, entre différentes vision de l’Histoire, me permet d’avoir un regard autre sur le rapport de la France au Sénégal, sur la colonisation, sur le rapport noir-blanc. C’est cette intimité avec Thiaroye, étrange produit de la colonisation, que je voudrais partager. »

 

–  Ambiance de la nuit culturelle à Gramont:

– le Brunch….

 

Ibra khady Ndiaye , envoyé spécial IKNEWS à Montpellier

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here